Festival Nos désirs sont désordres #6 [10-11-12 mars à Lille]

bannière du festival
bannière du festival

On est là encore et toujours avec Lent ciné et on ne lâche rien pour vous proposer une 6è édition de Nos désirs sont désordres, festival de films libres de critique sociale. Pendant trois jours, on vous propose des œuvres qui montrent des personnes en lutte, certaines tentent de survivre, d’autres de vivre comme elles le souhaitent, et toutes se heurtent à nos sociétés capitalistes, patriarcales et oppressives. Le festival sera riche et divers avec ces films, ces discussions, ces ateliers de création musicale, ces concerts et ces moments de rencontres notamment autour de la bouffe ! On a hâte de vous retrouver.

Vendredi :

18h30 (accueil dès 18h) : HorsCiné, la plateforme de films libres
Diffusion d’une sélection de courts-métrages issus de la plateforme

20h15 : Se battre pour le libre accès
The internet’s own boy : the story of Aaron Swartz | Brian Knappenberger | 105’ | 2014

L’histoire du prodige de la programmation et célèbre activiste Aaron Swartz, connu pour avoir cofondé le réseau social Reddit et créé la technologie des flux RSS, à peine âgé de 14 ans. Son engagement pour la justice sociale et son combat pour la liberté de l’information l’entraîneront dans un véritable cauchemar juridique, qui va se solder par son suicide en 2013. Le film retrace le parcours singulier de ce génie des temps modernes.

Samedi :

14h : Jeux musicaux et improvisation/sonorisation d’un film muet du domaine publique
Les ateliers de jeux musicaux international de l’Univers, des ateliers où on crée des espaces sonores via des règles de jeux, pour la pratique des musiques improvisées et expérimentales. Accessible aux non-musicien·ne·s, débutant·e·s et confirmé·e·s, dès 10 ans (mineur·e accompagné·e d’un·e adulte). Des petits instruments seront sur place mais venez avec les vôtres si possible. Atelier gratuit animé par Rrrrrose Azerty. Limité à 10 personnes. Inscription : resa-lentcine@zaclys.net

16h : Lutter en créant

Huellas de la memoria | Joachim Gatti | 19′ | 2022

« Huellas de la memoria » a été accueillie et organisée du 1er au 9 avril 2017 par le Collectif Paris-Ayotzinapa à Paris dans le cadre de la semaine « Mexique : entre disparitions et résistances » au DOC. Ce film s’empare de la force d’évocation de cette exposition pour faire ressentir le combat de ces familles parties à la recherche de leurs proches disparus.

Artist 110 | Seoro Oh | 16′ | 2013

Dans une usine urbaine, un vieux robot provoque un accident et découvre un outil de dessin. Il commence à dessiner partout où il se déplace, sous l’œil paresseux d’un garde et ses multiples caméras de surveillance.

Les pieds sur terre. Chronique de l’Estallido social | Gaël Marsaud | 25′ | 2020

Le 18 octobre 2019 l’insurrection prend dans tout le Chili. En arpentant les rues il est peut être possible d’entrevoir ce que la lutte est venue bouleverser. La voix d’une habitante de la capitale fait écho à la rage, la dignité et la créativité qui se lisent sur les murs de Santiago.

18h : L’exploitation au travail

Livrer bataille | Maxime Kouvaras | 37’ | 2022

A Bruxelles, Paris, ou Londres, les coursiers sont de plus en plus nombreux à livrer des plats à domicile au profit de plateformes comme Deliveroo ou Uber Eats dans des conditions pourtant de plus en plus précaires et dangereuses. Depuis 2017, des collectifs et des syndicats se mobilisent pour défendre leurs droits et remettre en question le modèle que ces multinationales tentent d’imposer. Mais comment s’organiser face au capitalisme de plateforme ?

Open Secret, au cœur de la mode made in UK | collectif | 43’ | 2022

En 2020, en pleine crise sanitaire, l’organisation Labour behind the Label publie un rapport et révèle au grand jour l’exploitation dans les filières de Boohoo, nouveau géant de la mode en ligne, à Leicester, ville historique de l’industrie textile britannique. Les conditions de travail désastreuses dans lesquelles près de 10 000 personnes fabriquent ces vêtements font encore une fois les gros titres. Les ateliers de fortune de la ville ne sont pourtant un secret pour personne. Ce dernier scandale va-t-il faire changer les choses ?

20h30 : Se faire plaisir (séance réservé à un public adulte)

Les Explorations | Yannick | 34’ | 2022

Le plaisir anal et sa cohorte de fantasmes ont métamorphosé le parcours de vie d’Alix. Sa voix t’invite, te guide. As-tu déjà accueilli, pris, enserré l’autre en toi? Qui sait ce qui peut alors bouger au fond de soi ?

21h30 : Concert

Live d’Orphæ (folk psychédélique – Marseille)

Par un temps étrange et doux, vous vous promenez sur un chemin de bord de mer.
Autour les arbres tranquilles semblent vous sourire, les oiseaux jouent à planer dans le vent. La mer calme vibre en contrebas et vous chuchote des mots doux, des mots hantés. Orphæ, non loin, s’accompagne d’une minuscule guitare et chante en l’air l’amour érotique de la nature, les visions sombres, les rêves éveillés. En explorant librement les désirs et les peurs, les blessures enfouies, la guérison du monde se révèle petit à petit passer par notre propre guérison intérieure

Live de Rrrrrose Azerty (psych-folk – Paris)

https://loyaltyfreakmusic.com/

Dimanche :

14h : Jeux musicaux et improvisation/sonorisation d’images argentiques du labo de l’Univers
Les ateliers de jeux musicaux international de l’Univers, des ateliers où on crée des espaces sonores via des règles de jeux, pour la pratique des musiques improvisées et expérimentales. Accessible aux non-musicien·ne·s, débutant·e·s et confirmé·e·s, dès 10 ans (mineur·e accompagné·e d’un·e adulte). Des petits instruments seront sur place mais venez avec les vôtres si possible. Atelier gratuit animé par Rrrrrose Azerty. Limité à 10 personnes. Inscription : resa-lentcine@zaclys.net

16 : Culture et territoire : lutter contre la mégalomanie

Marseille, capitale de la rupture | La Rabia del Pueblo | 20’ | 2013

Marseille capitale de la culture 2013 ? Exemple flagrant de l’instrumentalisation de la culture à des fins politiques, sociales et économiques ou comment la culture dominante est utilisée pour redessiner une ville à l’image des promoteurs et au mépris de ses habitants qui se voient expulsés peu à peu. Ce mini-docu a voulu donner la parole aux acteurs concrets de la ville, ceux que l’on entend que trop rarement.

Rêves en place | Collectif | 30’ | 2015

Festival de la débrouille, Rêves en Place est une invitation à faire vivre la rue, la rendre différente, intrigante et amusante. Détourner le regard et faire de cet espace un lieu de rencontres, de jeux, un théâtre où nous sommes tous acteurs de notre quotidien et responsables d’une société plus solidaire. Rêves en Place est un événement à prix libre, où chacun donne ce qu’il peut, ce qu’il veut, ce qui lui semble être approprié. Multiplier les rencontres, mutualiser es compétences, récupérer, redécouper, recoller et revisser, ainsi des rêveurs obstinés ont construits un espace nouveau, créatif et festif. Quelques cinéastes, armés de leur caméras, se sont faufilés entre les spectateurs et les ateliers pour capter quelques instants de cette aventure originale, joyeuse, éphémère et collective. Ils ont fait un film à diffuser sans modération !

18h : Parler pour combattre les agressions patriarcales

Briser le silence des amphis | Lysa Heurtier Manzanes | 51’ | 2022

Dans le documentaire Briser le silence des amphis, des étudiantes, des doctorantes ou encore des membres du personnel témoignent des violences sexistes et sexuelles qu’elles ont subies au sein de l’université devant la caméra de la réalisatrice Lysa Heurtier Manzanares. Une des conséquences presque systématiques de ces violences est la réduction au silence, et par ce fait leur omission. Faire entendre ces récits c’est, au-delà de leur portée libératrice individuelle, œuvrer à compléter la part manquante de notre histoire collective. Ce documentaire apporte sa contribution à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche : écoutons celles qui prennent la parole et ne laissons pas le silence s’installer dans nos amphis !

20h15 : Toujours avec elles

Rouge colère | Manue Fleytoux | 5’ | 2022

Lors d’une séance de sport au lycée, une tâche de sang sur son jean vaut à Julie d’être moquée par les garçons de sa classe. Très vite, cet «événement» va cristalliser des tensions entre les filles et les garçons.

Jamais sans ma visseuse | Collectif | 18’ | 2021

Un atelier collectif féministe en mixité choisie en 2021. Qu’est-ce à dire ? C’est en cours de fabrication permanente ! Entailler une mortaise, souder un garde-corps ou une barre de pole dance, se prêter la main… Mais c’est aussi des personnes partageant un lieu en autogestion, qu’elles soient trans, meuf, gouine, cisfemme. Voyons ça en 18 minutes ! C’est un film documentaire réalisé par une partie d’entre nous grâce à l’accompagnement de la Télé Buissonnière.

Pas sans elles | Collectif | 37’ | 2022

Elles sont trois, Sylvie, Cindy et Iris. Chacune vit ou a vécu des situations peu reconnues, souvent stigmatisées et parfois même criminalisées.  Aujourd’hui, leurs expériences personnelles les amènent à soutenir ou accompagner celles et ceux qui vivent des situations similaires aux leurs et donner de la voix à ces combats. A travers l’évolution de leur engagement, nous découvrons leurs parcours de travailleuse du sexe, de femme au parcours de rue ou de proche de détenu‑e‑s.

Toutes les séances seront suivies de discussions, soit avec les réalisateurices des films dispos, soit avec des personnes concernées.

Entrée libre

Bar et bouffe bio-locale-glanée

affiche du festival

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.